Étrange, différente, un peu de folie?

pexels-photo-287240.jpeg

Riez de moi si vous le souhaitez. Traitez-moi de folle. Au moins je suis vraie. On m’avait averti. J’étais bien mieux de garder pour moi ce que j’avais appris de toutes mes expériences et je n’ai pas écouté. Comme d’habitude, dirait-on. Je n’écoute jamais personne. Je considère votre opinion, mais je n’irai que par le chemin que je choisirai. Me connecter avec moi semble me déconnecter avec d’autres… Tout le monde n’est pas prêt à accepter la personne que je suis et qui se transforme chaque jour. Je sais très bien que je semble étrange à l’occasion… de plus en plus, mais je ne peux plus faire semblant. J’ai enlevé mon masque et je refuse de le remettre. La personne que vous voyez lorsque vous me rencontrez est tout simplement moi. Je vais toujours rester polie, mais je vais vous dire ce que je pense, peu importe votre opinion. J’ai remarqué que mes commentaires pouvaient choquer. Ma façon de penser fait réagir. Je ne suis pas désolée. Je suis qui je suis et j’ai décidé que je ne serai personne d’autre. Ça ne vaut pas la peine. Que ceux qui m’aiment me suivent! Je sais que certains m’apprendront. Ils me confronteront et me feront réfléchir. C’est difficile parfois, il faut s’aimer très fort pour ne pas résister à la pression sociale qui dit que je serais bien mieux de faire et de penser comme tout le monde. Surtout, ne réfléchis pas trop, sois cool, prends ça relax et fait comme la majorité. N’essaie pas d’aller trop haut, tu es née pour un petit pain. Autrement-dit, ne rêves pas trop, quand on est valet, on n’est pas roi! C’est le meilleur moyen pour vous garder où vous êtes. Vous n’êtes pas assez bons pour réaliser vos rêves. Reste ici petit garçon, sors ta tête des nuages! Moi je dis non les enfants, allez-y dans les nuages. Rêvez. Levez-vous, croyez en vous, décidez tout ce que vous voulez vraiment et avancez. Il y aura des tempêtes, mais vous serez plus forts lorsque vous les aurez traversées. Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort, c’est bien vrai.  Si vous le désirez vraiment, mais vraiment, vous réussirez. Et oui si vous priez, vous mettez encore plus les chances de votre côté. Tout cela, c’est de la pensée positive. De cette façon,  vous attirez de l’énergie positive. Il faut s’associer aux personnes positives pour nous entraîner vers le haut. Aujourd’hui, je recherche ces personnes qui seront bonnes pour mon âme, mais surtout qui m’accepteront comme je suis. Je suis de l’énergie et je reste positive au mieux de mes capacités pour à mon tour attirer le positif dans ma vie. Je dois parfois faire le vide pour retrouver mon équilibre, mais j’essaie de m’ouvrir à la vie. Je veux simplement vivre, savourer chaque journée, ne pas perdre une minute, rire aux éclats, faire l’amour, danser intensément, crier, courir, savourer, voyager, essayer quelque chose de nouveau, vivre merde! Je veux vivre plus que jamais. Surtout, n’essayez pas de m’en empêcher. Traitez-moi de folle si vous le désirez, pensez ce que vous voulez, moi je m’occupe de ma  vie et je veux juste être heureuse. Oui, je suis follement amoureuse de la vie!

man-person-woman-face.jpg

 

 

ECCLÉSIASTES 9.13.10

Réflexions sur la folie

Les mouches mortes infectent et font fermenter l’huile du parfumeur; de même, un peu de folie l’emporte sur la sagesse et sur la gloire. Le cœur du sage le conduit du bon côté, et le cœur de l’homme stupide du mauvais côté. Quand le fou marche sur un chemin, comme il manque de bon sens, il révèle à tous qu’il est fou. Si un dirigeant s’attaque à toi, ne quitte pas ta position, car le calme évite de grands péchés. Il y a un mal que j’ai vu sous le soleil, comme un péché involontaire commis par celui qui gouverne : la folie occupe de nombreux postes élevés tandis que des riches sont assis dans l’abaissement. J’ai vu des esclaves montés sur des chevaux et des chefs en train de marcher comme des esclaves. Celui qui creuse une fosse y tombera et celui qui démolit un mur sera mordu par un serpent. Celui qui remue des pierres sera blessé par elles et celui qui fend du bois s’expose au danger : s’il a usé la hache et ne l’a pas aiguisée, il devra redoubler de force. La sagesse a l’avantage de donner le succès. Si le serpent mord faute d’avoir été charmé, le charmeur n’a aucun avantage. Les paroles du sage sont pleines de grâce, tandis que les lèvres de l’homme stupide causent sa perte : dès le début, ce qu’il profère n’est que folie, et la fin de son discours est plus délirante encore. Le fou multiplie les paroles. Pourtant, l’homme ne sait pas ce qui arrivera, et qui peut lui annoncer ce qui existera après lui? Le travail des hommes stupides les fatigue, eux qui ne savent même pas comment se rendre à la ville. Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant et dont les chefs se goinfrent dès le matin! Tu es heureux, pays dont le roi est d’origine noble et dont les chefs mangent au moment convenable, pour prendre des forces et non pour s’adonner à la boisson! Quand les mains sont paresseuses, le toit s’effondre; et quand elles sont négligentes, la maison a des gouttières. On prépare des repas pour s’amuser, le vin rend la vie joyeuse et l’argent a réponse à tout. Ne maudis pas le roi, même en pensée, et ne maudis pas le riche dans la chambre où tu couches, car l’oiseau pourrait en emporter le son, l’animal ailé pourrait répéter tes paroles.

 

man-person-people-emotions.jpg

 

Advertisements

La vie

 

pexels-photo-326055.jpeg

J’aime la vie! Elle est magnifique. La Terre est remplie de trésors offerts pour nous chaque jour. Il nous suffit de prendre le temps, de rester éveillé et de saisir les opportunités offertes sur la route. Avancer, rencontrer de nouvelles personnes, apprendre tous les jours, aimer, goûter, sentir et toucher font partie de la vie. Nos expériences nous façonnent. Soyez courageux et forts, ainsi vous traverserez le désert. Vous ne serez pas le même une fois la sécheresse disparue, mais vous serez plus fort et vous verrez plus clairement. Alors surtout, n’arrêtez jamais d’avancer. Marchez sur votre chemin, la tête haute et ayez confiance. Vous êtes mieux que vous le pensiez. Il suffit d’y croire. Gardez la foi et souriez, car la vie est belle.

pexels-photo.jpg

ECCLÉSIASTE 9.13.11

Activité saine et réjouissance

Jette ton pain à la surface de l’eau, car avec le temps tu le retrouveras. Donnes-en une part à sept et même à huit personnes, car tu ne sais pas quel malheur peut arriver sur la terre. Quand les nuages sont gorgés d’eau, ils la déversent sur la terre. Si un arbre tombe, que ce soit au sud ou au nord, il reste là où il est tombé. Celui qui observe le vent ne sèmera pas et celui qui regarde les nuages ne moissonnera pas. Tu ne sais pas quel parcours le vent suit ni comment les os se forment dans le ventre de la femme enceinte; de même tu ne connais pas l’œuvre de Dieu, l’auteur de tout ce qui existe. Sème tes graines dès le matin et le soir ne laisse pas ta main en repos, car tu ne sais pas ce qui réussira : est-ce que ce sera ceci ou cela? Est-ce que l’un et l’autre seront également bons? La lumière est douce et il est agréable, pour les yeux, de voir le soleil. Si donc un homme vit longtemps, qu’il se réjouisse pendant toutes ces années, tout en se souvenant des jours sombres, car ils seront nombreux. Tout ce qui arrive n’est que fumée.

 

La peur de vivre

Voilà! Mon premier livre autobiographique qui montre comment ma vie m’a menée vers un point de non retour, une explosion qui m’a fait sortir de mon cocon. La vie a ses hauts et ses bas et j’ai traversé mes épreuves comme je le pouvais, au moment où je les vivais. L’écriture de ce livre m’a permis de fouiller dans les décombres de ma vie et j’ai enfin pu y voir plus clair. La raison pour laquelle j’ai décidé de partager mon histoire est simplement que nous souffrons tous à un moment ou à un autre, la vie n’est pas toujours facile. Nous croyons parfois que nous sommes seuls à souffrir dans ce monde, mais c’est faux. J’ai fait le choix de m’ouvrir à la vie et j’ai mis mon ego de côté. Je m’expose à vous, sans scrupule, afin de vous faire réfléchir sur la façon de vivre nos vies. J’ai réalisé à quel point la vie est précieuse et j’aimerais vous éviter de penser que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue. Le partage de mon histoire vous amène à suivre le cheminement que j’ai parcouru pour m’amener aux réflexions qui m’ont aidé à trouver la paix en moi. Je me suis forcée à changer et j’ai poussé mes limites. J’ai reconnu ce qui est cher à mes yeux et j’ai découvert mes passions. Aujourd’hui, je savoure chaque moment de la vie et je l’accepte telle qu’elle se présente à moi. Mon livre sera imprimé en juillet et je travaille présentement à l’organisation de mes lancements. Je vous ferai part, sous peu, d’au moins deux dates, une à la fin juillet et l’autre au début du mois d’août. Le tout se déroulera dans la région de Saint-Sauveur, dans les Laurentides. Au plaisir de vous compter en grand nombre!

Ma première vie

 

IMG_9032

Dans ma toute première vie, je fus une fleur. Les chauds rayons du soleil viennent réchauffer mes pétales qui frétillent sous la rosée du matin. Je suis située sur une petite colline, entourée de mes semblables qui dansent sous le vent en compagnie  d’une verdure chatoyante à perte de vue. J’aperçois quelques grands arbres à plusieurs endroits non loin de moi. Leur feuillage rafraîchit l’air ambiant. Je vois une petite maison de bois ainsi que de la fumée blanche qui s’échappe de la cheminée. Je me laisse bercer au gré du vent. Mon parfum se répand autour de moi. Je suis simplement reconnaissante d’être en vie.

 

Le cycle de la vie

 

52D30E7A-F164-49C9-ABDE-6BA969ABFA25

Je suis allée déjeuner avec ma mère l’autre matin. Elle m’a montré une vidéo de ma grand-mère. Ma mère était outrée parce que ma grand-mère devait rester dans un coin de sa chambre parce qu’elle était trop dérangeante et agitée pour aller dans le petit salon se bercer et regarder la télévision. Ma grand-mère semblait complètement droguée sur la vidéo et c’est pour cette raison qu’elle ne pouvait se déplacer et que personne ne l’a emportée en dehors de sa chambre. Ma grand-mère souffre d’Alzheimer. Elle ne comprend pas ce qui se passe, où elle est, elle ne reconnait pas les visages. Lorsque je regardais la vidéo, j’avais peine à reconnaître ma grand-mère, celle que j’ai connu en grandissant. C’est comme si son corps était encore là, mais il se traîne tout seul, plus personne n’est à bord. Ses yeux sont vitreux, elle regarde dans le vide et elle divague. Elle regarde vers le sol et elle se berce, si elle en a la force. Elle ne mange plus, elle est gavée. Ses enfants se déplacent tous les jours pour s’assurer qu’elle soit nourrit et qu’elle obtienne un minimum de confort. Ma grand-mère n’a plus aucune qualité de vie. Je me demande pourquoi on fait souffrir un humain ainsi. C’est triste, mais la mort fait partie de la vie. Nous naissons tous pour mourir un jour. Cependant, je crois que ce sont des cycles. Comme la terre est ronde, notre âme ce recycle, notre énergie n’est pas perdue, mais notre corps appartient et retournera à la terre où il redeviendra poussière. Vous ne pouvez vous attacher éternellement au corps.

 

EE8DAB95-D52D-4525-A8F5-C42DAF8457A9

Lorsque je regarde les yeux de ma grand-mère, je vois des yeux sombres et noirs. Pourtant, les yeux de ma grand-mère sont bleus. Des yeux tendres, parfois sévères et parfois rieurs. Un visage doux et rond. De beaux cheveux blonds bouclés. Elle adorait regarder ses programmes à la télévision, peut-être un peu trop pour sa propre santé, mais nous sommes qui nous sommes. Aujourd’hui, je me dis qu’elle ne mérite pas de quitter ce monde de cette manière. Si je dois vivre ainsi ou mourir, alors je préfère la mort. C’est facile à dire  lorsque nous ne sommes pas dans cette situation. Je sais que mon corps n’est qu’une enveloppe qui détient mon énergie, mon esprit, mon âme… Je ne peux pas savoir ce qui se passera ensuite, mais ce ne peut être pire que ce que subit ma grand-mère jour après jour. Je me demande pourquoi nous n’arrêtons pas sa souffrance ? Pourquoi nous continuons de la gaver au lieu de lui injecter cette petite piqûre pour qu’elle quitte ce monde tranquillement. À cause des lois qui ne sont pas à notre avantage? Il ne s’agit plus du droit de vivre. Rester ainsi dans sa chaise à longueur de journée à regarder le plancher, ce n’est pas une vie. Passer ses journées complètement gelée par les médicaments et les calmants, ce n’est même pas humain. Je prie et je prie encore pour que ma grand-mère quitte ce corps, pour qu’elle s’envole enfin et qu’elle se libère de sa prison qu’est devenu son corps. Je prie pour qu’elle parte retrouver les gens qu’elle aime et qu’elle nous protège de là-haut. Grand-maman, il est temps de partir! Le voyage sera nécessairement plus beau après le décollage. Je me demande si c’est la force de son esprit qui combat la mort ou la peur de se laisser partir qui la garde où elle est. Tout ce que je vois maintenant, c’est un pauvre être perdu. Je prie pour ma grand-maman afin qu’elle puisse se reposer de tout ce mal. Rejoins l’Éternel grand-maman. Il est temps de te laisser aller. Nous t’aimons très fort. Au revoir grand-maman!

pexels-photo-585759.jpeg

 

Un temps pour tout

Il y a un moment pour tout et un temps pour toute activité sous le ciel : un temps pour naître et un temps pour mourir, un temps pour planter et un temps pour arracher ce qui a été planté, un temps pour tuer et un temps pour guérir, un temps pour démolir et un temps pour construire, un temps pour pleurer et un temps pour rire, un temps pour se lamenter et un temps pour danser, un temps pour lancer des pierres et un temps pour en ramasser, un temps pour embrasser et un temps pour s’éloigner des embrassades, un temps pour chercher et un temps pour perdre, un temps pour garder et un temps pour jeter, un temps pour déchirer et un temps pour coudre, un temps pour se taire et un temps pour parler, un temps pour aimer et un temps pour détester, un temps pour la guerre et un temps pour la paix. Mais quel avantage celui qui agit retire-t-il de la peine qu’il se donne?

J’ai vu quelle occupation Dieu réserve aux humains. Il fait toute chose belle au moment voulu. Il a même mis dans leur cœur la pensée de l’éternité, même si l’homme ne peut pas comprendre l’œuvre que Dieu accomplit du début à la fin. J’ai reconnu que le seul bonheur consiste à se réjouir et à bien agir pendant leur vie, et que, si un homme mange, boit et prend du plaisir dans tout son travail, c’est un cadeau de Dieu. J’ai reconnu que tout ce que Dieu fait durera toujours, sans qu’on puisse ajouter ou enlever quoi que ce soit, et que Dieu agit de cette manière afin qu’on éprouve de la crainte devant lui. Ce qui existe a déjà existé, tout comme ce qui existera, et Dieu ramène ce qui est passé.   ECCLÉSIASTE 2.1.3 – La Bible

pexels-photo-208357.jpeg

 

Effondrement : La fin d’une ère et le début d’une nouvelle ? — Aphadolie

Crise économique, dérèglement climatique, augmentation des inégalités… et si l’effondrement que l’on redoute était la clé du changement ? En suivant leur intuition et en recoupant des études scientifiques, Pablo Servigne et Raphaël Stevens, co-auteurs de « Comment tout peut s’effondrer » sont arrivés à la conclusion suivante : il semblerait bien que l’on […]

via Effondrement : La fin d’une ère et le début d’une nouvelle ? — Aphadolie

Un jour, la fin viendra et je garderai la tête haute.

pexels-photo-733112.jpeg

J’ai rêvé maintes fois à la fin du monde et à des événements perturbants. J’ai rêvé que le sol s’écroulait, se fendait de tous les côtés, des rochers tombaient et écrasaient les maisons. J’ai rêvé à des tornades qui se soulevaient l’une après l’autre. Les tornades détruisaient les villes remplies de gens. J’ai rêvé que la mer se soulevait et envahissait de nombreuses grandes villes, beaucoup de gens périssaient. Je rêve beaucoup, mais je ne suis plus tourmentée par ces rêves. Je sais qu’ils ont différentes significations que je ne comprends pas encore très bien. Je sais que les choses ne pourront pas continuer ainsi indéfiniment. Ce monde d’excès prendra fin un jour. Quand cela arrivera-t-il, je ne le sais pas, mais ce jour viendra. Une raison de plus pour se concentrer à mener une vie heureuse et à accomplir de merveilleuses choses pour les autres. Je ne vis pas pour accumuler des richesses qui retourneront à la poussière. Je vis pour trouver le bonheur au quotidien en utilisant mes talents et en répandant le bien autour de moi. Je sais de cette façon que le jour de mon jugement, je pourrai garder la tête haute.

earth-earth-at-night-night-lights-41949.jpeg

Discours sur le mont des Oliviers

  1. Comme quelques-uns parlaient du temple, qui était orné de belles pierres et d’objets apportés en offrandes, Jésus dit : « Les jours viendront où il ne restera pas pierre sur pierre de ce que vous voyez, tout sera détruit. » Ils lui demandèrent : « Maître, quand donc cela arrivera-t-il et à quel signe reconnaîtra-t-on que ces événements vont se produire? » Jésus répondit : « Faites bien attention à ne pas vous laisser égarer. En effet, beaucoup viendront sous mon nom en disant : ‘C’est moi’, et : ‘Le moment est arrivé.’ Ne les suivez (donc) pas. Quand vous entendrez parler des guerres et des soulèvements, ne vous laissez pas effrayer, car il faut que ces choses arrivent d’abord. Cependant, ce ne sera pas encore la fin. »

Puis il leur dit : « Une nation se dressera contre une nation et un royaume contre un royaume; il y aura de grands tremblements de terre en divers endroits, ainsi que des pestes et des famines; il y aura des phénomènes terrifiants et de grands signes dans le ciel. Mais, avant tout cela, on mettra la main sur vous et l’on vous persécutera, on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous traînera devant des rois et devant des gouverneurs à cause de mon nom. Cela vous donnera une occasion de témoignage. Mettez-vous donc dans l’esprit de ne pas préparer votre défense, car je vous donnerai des paroles et une sagesse telles qu’aucun de vos adversaires ne pourra s’y opposer ni les contredire. Vous serez trahis même par vos parents, par vos frères, par vos proches et pas vos amis, et l’on fera mourir plusieurs d’entre vous. Vous serez détestés de tous à cause de mon nom, mais pas un seul cheveu de votre tête ne sera perdu. Par votre persévérance vous sauverez votre âme.

« Lorsque vous verrez Jérusalem encerclée par des armées, sachez que sa destruction est proche. Alors, que ceux qui seront en Judée s’enfuient dans les montagnes, que ceux qui seront à l’intérieur de Jérusalem en sortent et que ceux qui seront dans les champs n’entrent pas dans la ville, car ce seront des jours de vengeance, où s’accomplira tout ce qui est écrit. Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront durant ces jours-là, car il y aura une grande détresse dans le pays et de la colère contre ce peuple. Ils tomberont sous le tranchant de l’épée, ils seront emmenés prisonniers dans toutes les nations et Jérusalem sera piétinée par des non-Juifs jusqu’à ce que la période accordée aux nations prenne fin.

« Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles. Et sur la terre, les nations seront dans l’angoisse, épouvantées par le bruit de la mer et des vagues. Des hommes rendront l’âme de terreur dans l’attente de ce qui surviendra sur la terre, car les puissances célestes seront ébranlées. Alors on verra le Fils de l’homme venir sur une nuée avec beaucoup de puissance et de gloire. Quand ces événements commenceront à se produire, redressez-vous et relevez la tête, parce que votre délivrance est proche. »

Puis il leur dit une parabole : « Regardez le figuier et tous les autres arbres. Dès qu’ils bourgeonnent, vous savez de vous-mêmes que déjà l’été est proche. De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche. Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera pas avant que tout cela n’arrive. Le ciel et la terre disparaîtront, mais mes paroles ne disparaîtront pas. Faites bien attention à vous-mêmes, de peur que votre cœur ne devienne insensible, au milieu des excès du manger et du boire et des soucis de la vie, et que ce jour ne fonde sur vous à l’improviste. En effet, il s’abattra comme un piège sur tous les habitants de la terre. Restez donc en éveil, priez en tout temps, afin d’avoir la force d’échapper à tous ces événements à venir et de vous présenter debout devant le Fils de l’homme. »

Pendant la journée, Jésus enseignait dans le temple, et il allait passer la nuit à la colline appelée mon des Oliviers. Tout le peuple se rendait dès le matin vers lui dans le temple pour l’écouter. La Bible. LUC 21.5.21

Comment choisir la vie?

 

Résultats de recherche d'images pour « 13 reasons why »

J’ai regardé la série très poignante « 13 reasons Why » sur Netflix  et de dire que le suicide n’est pas une option est complètement faux. S’il y a un droit que nous avons en venant au monde, c’est bien ce que l’on va faire de notre vie. On a toujours le choix. La question est : « Comment choisir la vie? » Simplement en acceptant les événements extérieurs tels qu’ils viennent, en restant positifs, en espérant le mieux chaque jour et en faisant de son mieux. Surtout, en se respectant et en recherchant l’être pur au plus profond de nous. Aujourd’hui, je crois en Dieu. Cette nouvelle foi dans mon cœur a complètement bouleversé ma vie. J’ai maintenant beaucoup de raisons de vivre. Je vois maintenant la vie comme un long parcours, comme ceux qui se trouvent dans les jeux vidéo. Mon personnage  se transforme à mesure qu’il traverse des tableaux, qu’il rencontre des défis et qu’il continue d’avancer.

pexels-photo-725255.jpeg

La seule chose que j’ai à faire c’est de continuer d’avancer chaque jour. Ne pas perdre mon temps inutilement. J’ensemence ma vie tous les jours. J’ai compris que la belle vie est à la portée de main. C’est moi-même qui la construis de mes propres mains. Chaque jour, je fais des choix au mieux de ma connaissance. Les choix que je fais au présent vont avoir un impact sur mon futur. Je comprends mieux maintenant. Je me suis demandé ce que moi, j’avais besoin pour être heureuse. Je me suis lancé dans le vide, j’ai fait confiance en la vie et j’ai fait des choix. Ils m’ont mené où je suis aujourd’hui. Je suis tombée, je me suis relevée et j’ai appris. Aujourd’hui, je suis transformée par tout ce que j’ai vécu. Même mes yeux et les traits de mon visage en ont subi les effets. Il ne sert à rien de regretter. J’ai fait de mon mieux à ce moment là. Tout ce qui compte, ce sont les décisions que je prends maintenant. Les effets seront peut-être qu’à long terme, mais ils seront là. Il faut arrêter d’imposer des façons de vivre. C’est un cadeau d’être en vie. Nous sommes entourés de beautés crées pas Dieu tous les jours de notre vie. Il suffit de prendre des pauses dans cette vie folle pour simplement prendre le temps de renifler l’air, d’observer les oiseaux, de profiter d’un rayon de soleil, de sentir le parfum des fleurs, de regarder les étoiles… La beauté est tout autour de nous. Il est triste que d’être trop absorbé ailleurs pour pleinement en profiter.

pexels-photo-674130.jpeg

Si les enfants pouvaient faire ce qu’ils voulaient, pensez-vous qu’ils voudraient mourir? C’est la peur du jugement ou le mal de l’autre qui nous donne envie de mourir. Ce sentiment peut être très profond et plein de sens pour un dépressif. À force d’entendre les gens râler sur la météo et tout ce qui va mal dans le monde, on voudrait parfois ne jamais être né. Mais nous sommes là, nous avons survécu jusqu’ici et il y a eu des moments de bonheur. Pas aussi nombreux que désirés, mais assez nombreux pour se bâtir une boîte à souvenir.

pexels-photo-268833.jpeg

Le mal de vivre est un état de détresse. Nous sommes dans le brouillard et tout est noir. Il est difficile de s’accrocher et il est facile de perdre pieds. Un nuage noir nous entoure et nous broyons du noir. Nous réalisons que nous sommes seuls et nous avons le sentiment de n’avoir personne pour nous accrocher. Aller vers les autres est difficile et l’état dépressif éloigne les gens. Alors vous vous enfoncez et vous vous perdez. À ce stade, lorsqu’on s’est imaginé mourir et que nous nous sentons en paix avec cette idée, la seule chose qui nous fait hésiter, c’est le mal et la peine que nous causerons à nos proches. Si dans notre tête de malade nous nous sommes convaincu que personne au monde n’est suffisant pour continuer de porter cette peine, nous n’avons plus rien à faire. C’est terminé. Il nous reste la peur de mourir, mais quand vous souffrez dans le cœur, mourir peut devenir un soulagement. Sans la peur de mourir, vous êtes prêts à n’importe quoi. Si vous mélangez le tout à la colère et un moment d’impulsivité, il ne reste que Dieu qui peut décider si vous survivrez. Cependant, Dieu vous à donné la vie par son souffle. Il ne veut pas que vous la gaspillez et quel fou voudrait mourir avant son temps? C’est à vous de vous créer des raisons de vivre. Apprenez à vous connaitre et recherchez le bonheur dans la vie de tous les jours. Vous seuls pouvez savoir quel genre de vie vous voulez mener.

pexels-photo-91224.jpeg

Votre vie ne vous convient plus? Faites- le saut. Quoi de pire que de vouloir mourir? Parfois, il faut bouger rapidement et se fier à son instinct. Laissez la vie vous guider, tout simplement. Les signes sont là. Écoutez et soyez présents à chaque moment. Répétez les actions qui vous font du bien. Vous devez trouver des raisons de vivre avant n’importe quoi d’autre si vous êtes arrivés à ce stade. Si vous n’avez personne à qui vous pouvez vous confier, trouvez un centre d’écoute ou rendez-vous directement à l’hôpital. Le personnel vous guidera vers les personnes appropriées et vous aurez accès à des services offerts par des travailleurs social. Vous n’avez rien à perdre. Laissez l’orgueil derrière, ces gens ne vous connaissent pas, vous pouvez leur raconter tout ce qui vous passe par la tête. Je sais maintenant que ces gens font face à cela de plus en plus fréquemment et ils peuvent vous aider à répondre à vos questions. Le premier pas à faire est de demander de l’aide. Il faut s’avouer soi-même que ça ne va pas et vous devez aller chercher de l’aide. Ne gaspillez pas votre vie pour les autres. Choisissez votre vie pour vous-même. Personne ne peut vous enlever votre âme. Soyez fiers de qui vous êtes et avancez vers votre destinée. De beaux jours vous attendent.

004

L’impact inquiétant des écrans sur notre sommeil

Les médecins m’ont parlé de cette lumière bleue. Lorsque j’ai eu de gros problèmes de sommeil, on m’a demandé de ne pas regarder l’ordinateur, ma tablette intelligente ou mon cellulaire intelligent, une heure avant d’aller au lit. La lumière bleue active le cerveau. Rien de tel qu’un bon livre avant d’aller dormir. Beaux rêves à tout coup!

Aphadolie

Time : 1 mn 45

Time : 3 mn 42

Time : 3 mn 51


L’impact inquiétant des écrans sur notre sommeil

Ecran - Sommeil - Tablette - 2

Les tablettes et les smartphones seraient responsables de la mauvaise qualité de notre sommeil

Au laboratoire de chronobiologie de Bâle, en Suisse, trois volontaires sont ici pour dormir.

L’expérience : l’un se couche avec un livre, un autre avec une tablette, le dernier avec une tablette et d’étranges lunettes. Elles bloquent les rayons bleus qui proviennent de l’écran de la tablette.

Cette lumière bleue intéresse les scientifiques. Elle a un impact considérable sur lesommeil. Le volontaire qui a la tablette mais ne porte pas les lunettes n’a pas du tout sommeil quand les autres dorment déjà. Les rayons bleus des écrans bloqueraient la mélatonine, hormone du sommeil.

« La mélatonine est une hormone qui est sécrétée par le cerveau, qui va permettre l’endormissement…

View original post 128 autres mots

Temps de cerveau disponible – Les médias de masse

Tellement troublant. Il faut se réveiller et protéger nos enfants de tous ces écrans. Notre cerveau se fait manipuler constamment et sérieusement, je refuse de me faire hypnotiser de la sorte. La télévision a longtemps manipulé mes pensées et aujourd’hui, je n’ai plus le câble et j’ai beaucoup plus de temps pour mes projets, pour tout ce qui m’importe vraiment. Je choisis ce que je veux regarder et je limite les heures et le temps devant un écran.

Aphadolie

Déconseillé aux moins de 10 ans

Time : 56 mn 08


Synopsis :

Le temps de cerveau disponible, est un documentaire sur les effets négatifs de la télévision causés par la publicité, les émissions, films, la désinformation médiatique, qu’ils produisent sur notre cerveau, nos sensibilités, notre inconscient et les manipulations, nous montrant que la télévision n’est animée que par l’argent, et que le contenu des programmes et leurs nocivités pour le cerveau n’est à aucun moment pris en considération.

Avant, la télévision était exclusivement gérée par les pouvoirs publics, elle s’adressait aux citoyens dans le cadre d’une politique publique culturelle. En 1984, l’apparition des chaines privées change la donne, les programmes s’adressent désormais aux consommateurs, et l’objectif est par définition lucratif. Les producteurs privés ne sont pas au service de la satisfaction des téléspectateurs comme la logique l’exigerait, ils servent leurs actionnaires à qui ils doivent fournir des parts…

View original post 983 autres mots